Photobucket

Sep 5
Usages des médias : quelles évolutions ? (Médiamétrie) #infographie #media

Usages des médias : quelles évolutions ? (Médiamétrie) #infographie #media


Jun 4

#Bygmalion “Ce prestataire versait effectivement” Mouarf, gros lapsus de C. Jacob chez Bourdin ce matin ! via @Slovar


Jun 3
Gloire, Neung-sur-Beuvron sur @BFMTV aujourd’hui ! #UMP #Bygmalion #perquisition Merci Peltier :P

Gloire, Neung-sur-Beuvron sur  aujourd’hui !    Merci Peltier :P


Nov 12

PL Mériguet pête les plombs, le #gif !

image

Je ne comprends pas pourquoi le Front National Rassemblement Bleu Marine en quête de respectabilité accepte encore des gusses de son genre dans ses rangs !


Oct 31


Otages : Marine Le Pen, l’islamophobie jusqu’au bout !


Des allusions glauques et répugnantes… [src]


Oct 17
Génération You Porn : mythe ou réalité ? #infographie #étude
Enquête sur l’influence des nouvelles technologies sur les comportements sexuels des jeune (ipsos)

Génération You Porn : mythe ou réalité ? #infographie #étude

Enquête sur l’influence des nouvelles technologies sur les comportements sexuels des jeune (ipsos)


Sep 11
2014, ces villes où le FN est en position de force #infographie #politique (via Le Figaro)

2014, ces villes où le FN est en position de force #infographie #politique (via Le Figaro)


Jul 26

Le droit du travail français est-il le plus contraignant ? #désintox

Selon Pierre Gattaz, les entreprises seraient étouffées par des règles législatives trop contraignantes, dont l’illustration serait la taille du code du travail français par rapport à celui des autres pays européens.

Ce qu’il a dit : “Le code du travail français, c’est 3 200 pages. Le code du travail suisse, c’est 60 pages. Le code du travail allemand, c’est 600 pages.”

Pourquoi c’est contestable (et faux sur l’Allemagne) : Pris dans sa totalité, le code du travail 2013 (le célèbre pavé Dalloz) compte 3 413 pages. Il “grossit” même un peu plus chaque année (de 3,4 % entre 2003 et 2013 selon Slate) mais moins que la plupart des autres codes. La comparaison avec les autres pays n’est en revanche pas pertinente. En France, la Constitution de 1958 stipule dans son article 34 que “la loi détermine les principes fondamentaux : […] du droit du travail.” En conséquence, la plupart des règles sont fixées précisément par le législateur. Le code du travail contient donc toutes les lois et règlements concernant les relations entre employeurs, salariés et représentants des salariés, les dispositions sur les conditions de travail, et une synthèse des règles issues de la jurisprudence. En Allemagne, le droit du travail provient plus qu’en France de la jurisprudence. Dans sa totalité, sa version 2012 fait environ 3 000 pages selon France Info (et non pas 600 comme l’affirme Pierre Gattaz). En Suisse, la comparaison touche réellement ses limites. Si l’on peut évaluer le nombre d’articles à environ 200 (contre 4 000 en France), le législateur se contente de fixer le cadre minimal. La majorité des règles sont fixées dans des conventions collectives. Rappelons également que le droit du travail suisse est moins protecteur du salarié en matière de salaire minimum ou de licenciement. La simplicité ou la complexité de la législation ne peut donc se résumer au nombre de pages du code du travail : l’épaisseur du Dalloz est également liée au fonctionnement du système juridique français, moins dépendant de la jurisprudence que ceux de nos voisins.

src: Cette hausse du moral des patrons que le patron du Medef ne voit pas | Les décodeurs


Jun 26

Page 1 of 33